Eric Lamoureux/ Thierry Thieû Niang : Une Douce imprudence

Avec l’âge, vient la sagesse, l’apaisement… Eric Lamoureux et Thierry Thieû Niang expriment cette  sérénité en jouant ouvertement avec leur part féminine, et en portant sur la danse un regard convoquant la sensualité et les arts plastiques.

duo_e-t4laurentphilippe

Une douce imprudence@L. Philippe

Au printemps, à Caen, lors d’un colloque sur le corps vieillissant en danse et cirque, Lamoureux a présenté un très bel exposé où il évoqua le passage d’un « corps performant » à un « corps poétique ». Le voici sur le plateau, revenant sur une amitié de vingt ans avec Thierry Thieû Niang, prolongeant sa réflexion sur un autre état de la danse: Deux hommes dans un studio, comme visités par la danse ou par leurs souvenirs. Ils étalent des couvertures, les font vriller et les transforment en petites sculptures. Curieuse sensation de suivre leurs pirouettes au ralenti qui évoquent tout ce qui tourne grâce à la vitesse. Car en effet, le tourbillon et le vortex sont la colonne vertébrale de cette « Douce imprudence ». Les couvertures vont aussi vêtir le corps tel la serviette de bain d’une femme ou encore, former d’énormes roulades autour de leurs têtes. Elles créent, structurent et révèlent les relations entre les danseurs. Rencontres, étreintes, roulades ou manipulation de l’autre ponctuent cette évocation d’un après-midi, qui fait aussi penser à Jérôme Robbins quand celui-ci revisite le Faune de Nijinski et sa charge érotique, ajoutent des moments de complicité tendue ou d’épuisement. Et la douceur chorégraphique de Lamoureux et Niang passe tel un songe. A la fin, les deux remettent leurs tenues de ville, s’assoient et philosophent en silence. Jamais Lamoureux n’a été aussi proche de l’univers d’un Raimund Hoghe, jamais il nous a autant parlé du plasticien en lui.

Thomas Hahn

Avignon , Les Hivernales, l’Eté au CDC

En tournée :

Le 28 août : Marseille, Août en danse (Marseille Provence 2013)

Le 13 octobre : Saint-Germain-la-Blanche-Herbe, IMEC

Le 26 janvier : Armentières, Vivat la danse

Les 27 & 28 janvier : Niort, Le Moulin du Roc

Les 25-28 mars : Paris, Théâtre national de Chaillot

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :