Enora Rivière : « ob.scène : récit fictif d’une vie de danseur »

Enora Rivière lors d'une lecture de son livre au CND

Enora Rivière lors d’une lecture de son livre au CND

Enora Rivière mène conjointement une activité de danseuse et de chercheuse en danse. Elle suit l’enseignement du CNR de Tours, puis la formation ex.e.r.ce en 2002 et mène parallèlement ses études au sein du département danse de l’Université Pris 8 où elle obtient un DEA. Elle travaille avec les chorégraphes Mathilde Monnier, Gilles Jobin, Olivier Dubois, Dominique Brun, Frédéric Schranckenmuller, Mickaël Phelippeau, Maud Lepladec, Séverine Rième, François Chaignaud, Cécillia Bengolea, David Wampach et Gaël Sesboué, Olga de Soto, Aurélien Richard, ou encore Pierre Rigal. Mais aussi avec la plasticienne Marie Reinert, les photographes Bill Durgin et Ludovic Le Couster. Elle poursuit son expérience de danseuse contemporaine tout en mettant en œuvre la réalisation d’un projet de recherche et d’écriture sur la question du discours du danseur sur sa propre pratique. Pour cela, elle obtient en 2006 l’aide aux écritures chorégraphiques, en 2007 la Villa Médicis Hors les murs et part à Rio, au Brésil. À partir d’entretiens menés en studio avec des danseurs interprètes de formation, de culture  et d’âge différents elle vient de publier un livre intitulé ob.scène récit fictif  d’une vie de danseur.

Dans ce livre, elle raconte la vie d’un danseur vue de l’intérieur, des coulisses, de derrière la scène (ob-scéne). Si au début, on sent un peu l’effet de style qui pourrait indiquer une visée un peu trop ambitieuse, on est cependant vite pris par ce récit à plusieurs voix qui aborde les détails les plus prosaïques d’un métier qui toujours infuse l’existence de ceux qui le pratiquent. Avec sa forme fictive, ce récit permet de comprendre ce qu’est la danse, ou la matière chorégraphique, non seulement du point de vue de la perception ou de la sensation de l’interprète, mais aussi de mieux appréhender les forces en œuvre dans une compagnie, un spectacle, une création. Le tout est d’une lecture agréable ponctuée de pointes d’humour en demi-teinte plutôt savoureuses.

enorariviere-360

Enora Rivière, ob.scène : récit fictif d’une vie de danseur
Collection : Parcours d’artistes
Tarif : 10 €
Mise en vente : 5 septembre 2013
EAN13 : 9782914124478
Format : 11,5 x 16,5 cm
128 p.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :