Le festival de danse de Cannes

Le festival de danse de Cannes ouvrira ses portes du 19 au 24 novembre prochain avec une programmation très éclectique et des créations internationales de compagnies peu diffusées en France, telle Shen Wei Dance Arts, Victor Hugo Pontes, ou la compagnie Xin/ Martin Harriague… mais aussi des chorégraphes plus connus dans l’Hexagone tels Marie Chouinard, Jonah Boaker ou Michel Kelemenis.

Son directeur, Frédéric Flamand,  avoue « avoir toujours choisi des thèmes liés à une actualité ou un contexte ». Il y a deux ans, il avait choisi les Nouvelles mythologies, ou comment les mythes anciens traversent notre culture d’aujourd’hui. Cette année il aura pour sujet « Traces et reflets ». «  Ce sont les traces de mémoire de notre corps, explique Frédéric Flamand, les traces laissées par la danse qu’il s’agisse de cette architecture éphémère que la danse trace dans un espace ou les chorégraphies invisibles, personnelles, qui dépendent de ceux qui la regardent. Qu’il s’agisse par exemple de Rite of Spring de Shen Wei qui projette ses danseurs dans un paysage obscur dont les lignes de fuite tracées au sol sont leur seul point de repère, ou Anne Teresa de Keersmaeker qui, dans Drumming, fait de marquages au sol le seul support du mouvement, tel un mandala chorégraphique, et toute la rêverie de Système Castafiore avec le mapping de la chorégraphie ou encore le très beau spectacle de Marie Chouinard autour de l’écriture et des dessins d’Henri Michaux».

Quant au reflets : « il s’agit surtout du grand théâtre des apparences, mais on peut y voir également le reflet d’autres disciplines dans la danse ou la vision d’un artiste. Je pense particulièrement à Jonah Boaker qui a réalisé un très beau travail sur la vidéo, avec l’artiste Irit Batsry. Inspiré par l’Odyssée d’Homère, il dansera en solo encerclé par trois murs d’images mouvantes ou dos à un montage inversé du Mépris de Jean-Luc Godard.».

Jonah Boaker : Sequel

Et puis, ce chorégraphe portugais inconnu en France qui s’appelle pourtant Victor Hugo Pontes. Il joue de dissonances, d’apparitions et de disparitions et crée un monde fantastique et contradictoire, comme dédoublé…  ou encore Michel Kelemenis dont le simple titre laisse deviner la réverbération : La persistance rétinienne d’un Eden fantasmé»

black pulp OK

Mais il y a d’autres surprises dans ce festival, avec Sharon Fridman, la compagnie Virigilio Sieni et aussi Blanca Li et le Jeune Ballet de l’ESDC Cannes.

Enfin, Frédéric Flamand contribue également à son festival avec le Ballet de Marseille qui donnera Titanic. Un ballet a l’ampleur d’un opéra dansé qui, bien sûr parle du naufrage célèbre mais se veut aussi la métaphore d’une société industrielle qui chavire entraînant une tragédie humaine. « J’ai pensé, note Frédéric Flamand, à toute cette histoire de la sidérurgie, liée aux paquebots, à Arcelor Mittal. C’est également une réflexion sur la vitesse, l’obsession de l’accélération et au corps ouvrier… c’est un spectacle contrasté. »

Titanic par le Ballet de Marseille

Le festival comprendra aussi deux colloques : l’un autour du mythe de la danse dans la douleur, sous la direction de Peter Lewton-Brain, l’autre organisé par le Centre transdisciplinaire d’Epistémologie de la littérature et des arts vivant et la section danse de département des arts de l’université Sophie Antipolis à Nice, intitulé « Le(s) Temps de la danse ».

Enfin, festival de Cannes oblige, une belle programmation cinéma viendra étayer les spectacles du soir…

Agnès Izrine

http://www.festivaldedanse-cannes.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :