« La Fille aux cheveux blancs » par le Ballet de Shanghai

Pendant du célèbre Détachement féminin rouge, La Fille aux cheveux blancs réussit à concilier légende et réalisme. Créé dans le contexte de La Révolution Culturelle, le vieux conte chinois devient l’histoire d’une jeune paysanne dans la Chine rurale durant la guerre avec le Japon (1937-1945). Dans ce sens, il pourrait presque être la suite historique de A Sign of Love (https://dansercanalhistorique.com/2014/03/07/le-ballet-de-shanghai-a-paris/).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tenue en esclavage et sans cesse maltraitée par un riche propriétaire terrien local (comme l’héroïne du Détachement féminin), qui a battu à mort son père et est un « collabo » avec les Japonais. Heureusement, Xi’er parvient à s’enfuir dans la montagne. Elle se réfugie dans un ancien temple, mais elle a tant souffert que ses cheveux sont devenus blancs et tout le monde la croît un fantôme. Son fiancé la croyant disparue à jamais s’était engagé dans l’Armée populaire et c’est avec son détachement militaire qu’il la retrouve et la délivre de son exil. Elle pourra avec eux, venger son père et contribuer à libérer son pays du joug japonais.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce ballet créé en 1965 par des élèves et des professeurs de l’École de danse de Shanghai est l’un des premiers ballets classiques chinois. C’est à la suite du succès rencontré par cette œuvre que le Ballet de Shanghai sera fondé en 1979. Faisant partie des huit œuvres retenues par Mao La Fille aux cheveux blancs, signature du Ballet de Shanghai a été donné plus de 1700 fois partout dans le monde et sera présenté pour la première fois à Paris.

Madame Xin Lili, l’actuelle directrice du Ballet de Shanghaï a été la première à reprendre ce rôle en 1988 alors que ce ballet avait été exclu du répertoire de la compagnie pendant plus de dix ans. Elle l’a dansé jusqu’en 2000.

Xin-Lili

Madame Xin Lili

Madame Xin Lili est nommée directrice artistique du ballet depuis 2001. Elle a créé et chorégraphié Butterfly Lovers, dont la première est donné lors de la cérémonie de clôture du Festival Internantl des Arts de Shangaï. EN 2010 elle participe à la conceptio du spectacle d’ouverture de l’Exposition Universelle. Excellente danseuse, elle est également une directrice qui a permis au Ballet d’évoluer en intégrant à son répertoire les versions française de Coppélia et La Sylphide, ains que deux ballets de Balanchine : Sérénade et La Valse. Elle a aussi sollicité des chorégraphes d’aujourd’hui à venir créer pour le Ballet tels Bertrand D’At, José Martinez (La dernière mission de Marco Polo) ou Patrick de Bana (Jane Eyre).

Depuis 2013 elle siège au Comité consultatif politique de Shanghai.

On doit la venue du Ballet de Shanghai à Val Productions et cet événment s’inscrit dans es célébréations du 50e anniversaire des realtions diplomatiques établies entre la France et la Chine.

Agnès Izrine – Photos de Lunxun Chen pour le Ballet de Shanghaï

La Fille aux cheveux blancs – À ne pas rater Les 18 et 19 mars 2014 au Palais des Sports de Paris

Réservation : Par téléphone au 0 825 038 039 (0,15 €/min) de 9h à 19h du lundi au samedi

http://www.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Danse-classique-LE-BALLET-DE-SHANGHAI-PSSHA.htmhttp://

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :