Spider expand ! à Lyon

Spider_image

SPIDER est un rassemblement d’une nouvelle génération d’artistes du mouvement initié par le collectif Loge 22. Ce nouveau festival atterrit aux Subsistances du 16 au 19 avril 2014.

Spider, comme chacun le sait grâce au super héros de Marvel, signifie araignée. Et qui dit araignée dit toile aux multiples ramifications, croisements et carrefours. C’est bien dans cet esprit qu’a été créé le festival SPIDER à l’automne 2011.

SPIDER est dû à la rencontre entre Matej Kejzar (initiateur du projet) et Loge 22 puis du groupe de facto (Croatie). Il fait suite à deux autres temps forts à Athènes et Ljubljana. Il a été conçu comme une manifestation artistique itinérante à vocation européenne, un espace d’émulation entre des équipes artistiques, des lieux et des propositions performatives. SPIDER, perçu comme une coopérative d’échange est bien plus qu’un outil de diffusion et de mise en commun des moyens de production : SPIDER inspire et influence. À l’image d’un « pop-up » oulippien il déplie le spectre des pensées et des désirs contenus dans chaque équipe, les entrecroise et les rassemble. En s’appropriant avec audace des lieux de diffusions, les artistes du Rassemblement clament qu’une autre façon de faire de la culture est possible ! SPIDER déjoue la notion de pouvoir par le collectif c’est à dire par le dialogue, l’échange et l’amitié.

Fort du succès de la 1ère édition, l’événement a été reconduit pour les deux années suivantes. Et en 2013, SPIDER devient SPIDER EXPAND!
Associant trois nouveaux partenaires – dancentrumJette (Belgique), DAN.C.CE (Grèce) et LaborGras (Allemagne), le rassemblement, entre septembre 2013 et avril 2014, aura fait escale à Ljubljana, Zagreb, Bruxelles, Athènes et Berlin…

Il met enfin pied à terre aux Subsistances de Lyon, du 16 au 19 avril 2014.

 

 

 

SPIDER EXPAND ! 2014 sera forcément plus grand, nécessairement plus international, paradoxalement plus village, mais toujours aussi éclectique et exigeant  et vous fera entrer dans  un espace transitoire accueillant des artistes venus de France, Slovénie, Croatie, Belgique, Brésil, Canada, Allemagne, Catalogne, États-Unis. La toile s’étend. SPIDER EXPAND !
Pour cette nouvelle édition, pléthore de projets et d’ouvrages sont proposés dans un espace resserré, néanmoins, le temps est l’enjeu principal. C’est à dire, celui de la création, de la transmission, des processus et du passage des désirs aux décisions. Réduit ou dilaté, le laps Spider propose un art qui est en train de se vivre et de se fabriquer;

Pendant les 4 jours de SPIDER, 10 équipes d’artistes présentent leur travail, toutes des créations singulières, internationales, et ancrées dans notre époque. L’édition précédente du festival (octobre 2011) fut un réel succès et le public très nombreux. Cette année-ci, le festival a donc pris de l’ampleur en présentant plus de créations, plus d’artistes, et même un concert d’ouverture avec pas moins que Charlie Winston en tête d’affiche.

 

Issu d’un treck en montagne, la performance du talentueux Gabriel Schenker (Brésil, Belgique), est un espace hybride entre parole dansée et danse évoquée. Il restitue pour nous avec sensibilité les conditions de l’émergence du geste pour l’interprète. Attention, exercice très complexe.

Gabriel Schenker©Giannita Urmeneta Ottika

Gabriel Schenker©Giannita Urmeneta Ottika

 

Chez le funambule de la matière, Jordi Galí (Espagne, Lyon), le temps et le mouvement prennent sens physique. Durant plusieurs jours, il construira en direct une de ses architectures de l’extrême – infime dont lui seul a le secret.

 

Intégrer le lieu et ses contingences, sera l’une des tâches du collectif lyonnais Loge 22, certes. Mais avec Konkretheit, les 6 compères offrent sous fond de road movie brumeux une étude linguistique du geste, réactivant ainsi les modalités d’abstraction et d’écriture…

 

Konkretheit 1 © Loge 22

Konkretheit 1 © Loge 22

 

…vers une poétique du concret.

 

C’est aussi le cas pour DE FACTO (Sasa Božić et Petra Hrascanec / Croatie-Zagreb) qui présente Love will tear us apart, le premier volet de leur truculente trilogie pop. Un beau regard posé sur le lien entretenu entre la danse et la musique. Dance to the music.

 

Sasa Bozic -" Love will tear us apart"  © Damir Zizic

Sasa Bozic – » Love will tear us apart » © Damir Zizic

 

 

 

 

L’initiateur de Spider, Matej Kejzar (Slovénie / Ljubljana) ne saurait se départir de cette poétique.

Il revient à Lyon et s’impose en gladiateur contre l’épuisement dans un duo danse-batterie, conduit par un batteur percutant et effréné. This is not a Hit, mais c’est pas du pipeau.

 

Matej Kejzar © Petra Veber

Matej Kejzar © Petra Veber

C’est Eleanor Bauer (US / Bruxelles) elle aussi de retour à Lyon, accompagnée de plusieurs danseurs, qui nous ouvrira les fenêtres vers l’éternel.

Midday and eternity (the time piece) dernier volet de sa tringle-tent-time trilogy, active avec un « on ne sait quoi » de deuxième degré les notions de durée et de pulsion vitale ; néo hippies ou dadaistes, difficile à dire.

Elle saura aussi nous régaler de son humour singulier dans un « talk show », the Bauer hour qui ravi nos voisins Belges depuis plusieurs mois déjà.

 

Eleanor Bauer - Midday and Eternity © Reinout Hiel

Eleanor Bauer – Midday and Eternity © Reinout Hiel

 

Variations orientalistes est la dernière création collective de Sandra Iché (France/Lyon) et de ses collaborateurs Mary Chebbah, Renaud Golo, Pascal Schaer et Vincent Weber. Une façon de voyager sur le thème des « ailleurs » et de leurs représentations.

 

Le verbe se taillera la part belle avec les lyonnais de Fabrik et leur Cinéma Préhistorique. Selon leurs propres mots, dé-rythmer l’image, rêver le texte, contempler les sons… Le « préhisto » pour les afficíonados est un cocon chaleureux qui réhabilite les veillées au coin du feu.

 

Enfin, Jean-Emmanuel Belot revient nous ressusciter sont très peu mystique Tous les christs ici ressemblent à Björn Borg, un solo créé à Lyon en 2010…

 

"Tous les christs ici..."© eightball

« Tous les christs ici… »© eightball

 

Pour finir, Leja Jurisic et Teja Reba, complices de la première heure, sont de retour avec un duo encore plus provoquant et politiquement incorrect que la dernière fois. Représentation unique attention aux yeux.


 http://www.les-subs.com/evenement/spider/

"The second Freedom"©-Nada Zgank

« The second Freedom »©-Nada Zgank

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :