Premières images de la création de Benjamin Millepied

Découvrez les toutes premières images de répétions de la création de Benjamin Millepied pour le Ballet de l’Opéra de Paris, Daphnis et Chloé.

Solistes : Eleonora Abbagnato, Aurélie Dupont, Hervé Moreau, François Alu, Alession Carbonne, Léonore Baulac.

 

 

Le ballet sera créé le 10 mai prochain à l’Opéra Bastille et sera suivi de 14 représentations.

La représentation du 3 juin sera retransmise en direct depuis l’Opéra Bastille dans les cinémas UGC et dans les cinémas indépendants en France et dans le monde entier.»»


Daphnis et Chloé par Benjamin Millepied :

« It is one of those works that land in the heart like a meteorite, from a planet whose laws will remain forever mysterious and beyond our understanding. »
« Il s’agit d’une de ces œuvres qui atterrissent dans notre coeur telle une météorite en provenance d’une autre planète dont les lois resteront à jamais mystérieuses et au-delà de notre compréhension.
» Jean Cocteau, à propos de Daphnis et Chloé, in Roger Nichols, Ravel Remembered, New York, London, 1987
«Cette phrase de Jean Cocteau résume tout. Daphnis et Chloé est une œuvre hors du temps. Elle ne ressemble à aucune autre dans l’histoire de la musique, ni avant, ni après. Les sons oniriques produits par l’orchestre semblent venir des cieux, d’une nature que seul l’imaginaire ou les dieux auraient pu inventer. Cette partition compte parmi les chefs d’œuvre du XXe siècle. Dotée d’une grande complexité, elle est pourtant d’une légèreté et d’une finesse époustouflantes.
Il m’a semblé juste de tenter donner vie à la danse de Daphnis et Chloé, car telle était l’intention de Ravel. La narration étant au cœur même de la partition, écrite juste au-dessous des mesures, 2 je ne voyais ni comment ni pourquoi m’en séparer. Le défi était justement de présenter une version moderne de cette œuvre, utilisant tous les codes et techniques de composition chorégraphique pour être le plus possible en harmonie avec la partition.
Malgré le long et minutieux travail du compositeur et l’architecture extraordinaire de la musique, tout semble facile et évident à l’écoute de î. L’enjeu est là, produire un ballet « à la hauteur ». Il me semble très important en tant que chorégraphe de comprendre en profondeur le travail et le niveau que nécessite la composition d’une telle œuvre.
Il s’agissait aussi d’imaginer un environnement visuel qui soit en harmonie avec les sons. Pour moi Daphnis et Chloé n’est pas une œuvre terrestre, d’où l’idée de ne pas reproduire un décor tel qu’il est décrit dans le récit de Longus ou la partition de Ravel, trop littéral pour moi aujourd’hui. Daphnis et Chloé nous transporte dans un univers de lumières, couleurs et formes, qui est, je pense, beaucoup plus en harmonie avec la musique.»
Benjamin Millepied, Avril 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :