« Zoll » de Christian Ubl

Zoll qui veut dire « Douane » donc frontière, se compose de deux extraits I’m from Austria like Wolfi ! et Shake it out réunis dans un programme spécial pour Les Hivernales.

Il pourrait s’intituler « du bonheur d’être Autrichien » et véhicule le même type d’ironie grinçante dont ont fait montre ses compatriotes écrivains, tels Musil ou Thomas Bernhardt à une autre époque. Dans I’m from Austria like Wolfi !, tout démarre avec Christian Ubl qui déploie devant nous la vraie panoplie du parfait petit autrichien. Tout est rouge et blanc aux couleurs du drapeau national et, caricaturant un improbable entretien radiophonique, le voilà sommé de réagir à des musiques plus indigentes les unes que les autres, donnant lieu à de savoureux déplacements de sens et de gestes.

 

Galerie photo de Fabienne Gras

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Ensuite, on a droit à un extrait documentaire sur Salzbourg, « la ville de La Mélodie du bonheur » dans lequel intervient une ancienne actrice de l’équipe du film mythique.

Tout cela pourrait se contenter d’être seulement de la dérision. Mais les mouvements de Christian Ubl évoquent une autre histoire, celle justement que veut nous faire oublier La Mélodie du bonheur et ses héros anti-nazis et courageux. Un bras qui se lève à l’horizontale, un sourire béat et machinal, une raideur qui s’empare du corps n’étant que les moindres symptômes qui nous font percevoir ce curieux retour du refoulé, notamment en enfilant des lederhose (knikers en cuir de cerf), un vêtement aussi prisé d’un côté de la frontière que de l’autre, nous rappelant qu’à une époque, celle-ci disparut dans une belle « réunion » ou, en allemand : Anschluss.

 

 

Et puisqu’il est bien question de « frontières » à divers degrés dans ce spectacle, Shake it out, nous fait bouffer du drapeau jusqu’à plus soif. D’abord, il y en a assez peu, mais comme chacun sait, l’Europe s’agrandit. Ce qui est vite célébré par un remix de l’Hymne Européen, qui, comme chacun sait est l’hymne à la joie (de la 9e symphonie de Beethoven). Très vite, les interprètes basculent dans un joyeux délire où chacun tire à hue et à dia, à l’image de bien des politiques actuels. Bien mené, bien enveloppé, Shake it out, interroge l’avenir de l’Europe culturelle… sans grand optimisme, semble-t-il.

L’ensemble de ces extraits fonctionne plutôt bien, et le spectateur passe plutôt un bon moment entre folklore revisité et danse contemporaine.

 

Agnès Izrine

CDC Les Hivernales – L’Été particulièrement danse #3 – Avignon,

du 10 au 20 juillet 2014 à 12h.

 

Lire aussi  http://www.cesar.fr/Christian-Ubl-325-mrs14

 

En tournée :

22 novembre, extraits de SIO, à la Rampe d’Echirolles (Reconnaissance)

25 novembre, Klap, Mison pour la danse de Marseille

27, 28 novembre, L’Hexagone, scène nationale Arts Sciences de Meylan

20 mars 2015, Théâtre à Châtillon, avec le CDC La Briqueterie, Biennale du Val de Marne

19 mai 2015, Scène Nationale de Cavaillon

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :