Grand Magasin : « Inventer de nouvelles erreurs »

Listes d’individus classés par taille ou types d’orteils, équations incongrues, rubriques singulières… Pascale Murtin et François Hiffler, un tandem d’artistes qui opère sous le nom Grand Magasin, aiment cataloguer, selon des méthodes rationnelles et logiques répétitives, ce qui n’était pas prévu pour l’être. De cette manie sont nées, depuis le début des années 1980, des pièces aux titres surprenants à l’instar de Bilan de compétences ou 25 chansons trop courtes et quelques-unes plus longues, sortes d’« antispectacles » qui doivent moins au patrimoine dramatique français qu’à certaines expérimentations littéraires ou plastiques.

 

201411182099-full-1

Loufoques à souhait, leurs spectacles ne sont pas moins des sortes de bilan de santé de notre société actuelle, avec courbe de température, et ordonnances poétiques du monde.

Inventer de nouvelles erreurs leur dernière création un curieux opéra de poche, ou opéra minute, puisque le compositeur, Tom Johnson, au départ assis dans la salle, expose rapidement et d’une façon limpide, son processus de composition à partir de quatre intervalles de la gamme et de leurs rapports. Cette explication de solfége lumineuse, est un des points de départ, sur laquelle vient se greffer, deux phrases du philosophe Karl Leibniz, tout aussi simples, à partir de l’histoire d’une princesse qui, se promenant dans son jardin, dit ne pas croire qu’il y ait « deux feuilles parfaitement semblables ».

Le tout passe à la moulinette des acteurs de Grand Magasin, qui se lancent dans des comparaisons plus foutraques les unes que les autres. Comme une mécanique implacable voici la phrase décortiquée avant d’être psalmodiée, performée, répétée, avant d’être vraiment chantée, suivant la technique de composition décrite préalablement, avec ses seize variations, par – cerise sur le gâteau – deux sopranos « aux voix jumelles » en tenue de princesses kitsch à souhait.

Totalement déjantée, radicalement sérielle, les performeurs de Grand Magazin nous livrent une nouvelle comédie à base d’inflexions poétiques.

Agnès Izrine

15 novembre 2014 – T2G Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National de création contemporaine, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris.

 

Un essai de Grand Magasin
Avec Tiphanie Bovay-Klameth, François Gremaud, Michèle Gurtner, François Hiffler, Tom Johnson, Pascale Murtin, Diederik Peeters
Tiphanie Bovay-Klameth
qui s’activait jusqu’ici avec nous à « inventer de nouvelles erreurs » a du, pour des raisons familiales, céder au pied levé sa place à Bettina Atala.
Sopranos, Elisa Doughty et Aviva Timonier
Flûtistes, Amélie Berson, Alessandra Giura Longo
Musique, Tom Johnson
Chansons additionnelles, Grand Magasin
Éclairage, régie générale, Nicolas Barrot
Vendeuse, Christine Bombal
Conseils vestimentaires : Virginie Petit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :