« Waves » de Héla Fattoumi et Eric Lamoureux

“Je ne suis pas un artiste engagé, je suis un artiste dégagé”, disait Pierre Desproges. Les interprètes de Waves sont ainsi, parfaitement dégagés des désagréments de ce monde. Leur jeunesse parade dans une pièce anti-extrémiste, anti-pessimiste, bref : anti-anti. Une manif’ pour le bonheur qui n’est pas faite pour faire des vagues, mais pour les apaiser.

"Waves" @ Laurent Philippe

« Waves » @ Laurent Philippe

Waves veut transmettre une vague d’optimisme, en laissant éclater une explosion de couleurs, issues d’une vague noire au centre du plateau. « C’est le noir de Soulages », dit Éric Lamoureux. L’outrenoir, c’est la couleur, le jaillissement de l’énergie positive après le franchissement de l’anti-couleur. Mais il faut bien vouloir créer, accepter et traverser cet outrenoir.

"Waves" @ Laurent Philippe

« Waves » @ Laurent Philippe

Le tapis de danse qui forme la petite vague de Waves arbore le gris foncé des tapis de danse de l’ici-et-maintenant. Y a t-il des couleurs dans l’outregris ? Y a-t-il des vagues sur un lac en Suède ?

"Waves" @ Laurent Philippe

« Waves » @ Laurent Philippe

Créé à Umea, dans le nord de ce pays si paisible, sous la première neige et bercé par un orchestre symphonique, Waves est parti sur les routes du sud (vu depuis là-haut) avec trois musiciens Suédois sur le plateau. Violoncelle, guitare, percussions et chant du trio dirigé par Peter von Poehl surfent sur la vague post-rock en traversant le mur du son de Phil Glass.

Avec von Poehl, star parisienne du post-rock suédois, musique et voix coulent telle une rivière, sur un seul air, décliné sur une heure environ. Alors, si ce n’est pas carrément psychédélique… Pareil pour la danse. Ils parlent d’un banc… de poissons. Un groupe de jeunes, presque une dizaine, se laisse emporter par les flots, dans un espace, délimité par cette petite vague déjà mentionnée.

Les vagues réelles sur les côtes des océans sont bien plus dangereuses. Face à leur puissance, il faut adapter ses appuis, sa respiration, ses élans. Chaque été, on compte les noyés. Face à aux forces des eaux, on vit un ersatz de guerre. Waves offre un ersatz de paix, les danseurs assimilant en douceur les contraintes spatiales et corporelles. Rien ne grince, tout permet de s’aventurer vers un brin de sensualité et un soupçon d’animalité, dans le souci d’une parfaite musicalité.

"Waves" @ Laurent Philippe

« Waves » @ Laurent Philippe

On est heureux d’être ensemble. On acclame les musiciens comme dans un concert au Zénith, on est à l’aise, tels des poissons dans l’eau. Au cirque ou pour un corps de ballet, ce serait la consécration. Mais les gens sachant incarner le bonheur n’ont pas d’histoires. Ils s’effacent. C’est pourquoi ici, leur danse ne raconte pas grand-chose sur eux-mêmes.

 

Que raconte Waves? Faut-il y voir une invitation à méditer, comme en contemplant le va-et-vient éternel des vagues? Waves ne fera pas de vagues, et donc, personne ne pourra se noyer, ni se faire aspirer par ou vers un outrenoir. Quand les danseurs se drapent de couleur, on voit surgir un pop-art dansé. Waves se regarde plutôt comme une pub à la télé. Mais quel est le produit ?
Thomas Hahn

"Waves"

« Waves »

 

Conception et chorégraphie : Héla Fattoumi/Eric Lamoureux

Création musicale : Peter von Poehl

"Waves" @ Laurent Philippe

« Waves » @ Laurent Philippe

Danseurs : Sarath Amarasingam, Matthieu Coulon, Jim Couturier, Bastien Lefèvre, Johanna Mandonnet, Clémentine Maubon, Nele Suisalu, Francesca Ziviani Musiciens Gaspar Claus (violoncelle), Guillaume Lantonnet (percussions), Peter von Poehl (guitare et chant) Création lumières et direction technique Xavier Lazarini

Coproduction Centre Chorégraphique National de Caen/Basse-Normandie (FR) & NorrlandsOperan (SE)

Création les 21 & 22 novembre 2014 au NorrlandsOperan de Umeå (Suède) dans le cadre de Umeå 2014 capitale européenne de la Culture, avec l’orchestre symphonique du NorrlandsOperan dirigé par Benjamin Levy

Première française : 27 novembre, Comédie de Caen – CDN de Normandie dans le cadre des Boréales

 

Tournée :

17 décembre, Forum de Flers

31 mars Limoges, Centre culturel Jean Moulin

3 avril Tarbes, Le Parvis

16 avril Dieppe, DSN

9-10 octobre Stockholm, Dansens Hus

http://www.ccncbn.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :