Festival SPRING 2015

Le festival SPRING qui irrigue au printemps toute la Basse-Normandie est dédié à toutes les nouvelles formes de cirque, de celles qui bondissent et rebondissent et nous donnent du ressort ! D’où SPRING, qui dit tout cela à la fois !

Et le cru 2015, menace d’être une cuvée exceptionnelle, selon Yveline Rapeau, Directrice de La Brèche et de SPRING.

 

Organisé par La Brêche, Pôle national des arts du cirque de Basse-Normandie à Cherbourg Octeville, il présente un cirque au mieux de sa forme, une diversité d’esthétiques rimant plus que jamais avec exigence artistique, des spectacles « pointus » attentifs à des sujets de société ou aux secrets de l’intime, des spectacles « grands formats » aux dispositifs spectaculaires, des rencontres inédites entre le cirque et les autres disciplines artistiques, la première édition de la Family Fun Day, nouveau rendez-vous de SPRING dédié au jeune public, et enfin la musique, tous les types de musique comme fil rouge de toutes ces créations.

"Dios Proveerá" de David Bobée @ D.R.

« Dios Proveerá » de David Bobée @ D.R.

Il débutera le 7 mars avec David Bobée, directeur du Centre Dramatique National de Haute-Normandie et fidèle complice de La Brèche, avec la création de son spectacle Dios Proveerá. David Bobée rencontre Edward Aleman et Wilmer Marquez, deux acrobates colombiens d’exception (Quien soy ? SPRING 2014), au Centre National des Arts du Cirque. De là naît l’envie de Dios Proveerá qui démarre lors d’un workshop à La Gata Cirko, un petit « lieu-école » à Bogota. Comme dans chacune de ses précédentes créations, David Bobée met ici en lumière un groupe d’individus qui lutte pour une place, une intention. Le point de départ de ce spectacle, c’est les acrobates colombiens, leurs corps et la manière dont la violence contextuelle de leur pays se raconte à travers ces corps. L’engagement politique des acrobates transpire dans leur engagement physique, le cirque se faisant résistance, exutoire.

Ensuite, toutes sortes de propositions insolites se bousculeront jusqu’au 31 mars.

Cyrille Musy – Cie Kiaï Dans un univers en clair-obscur, cinq personnages, à qui la parole échappe, se confondent en drôles de pas de côté dans l’espoir d’exprimer l’indicible. S’inspirant librement de L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau, ouvrage du neuropsychiatre Olivier Sacks, Cyrille Musy (trampoliniste hors norme) et Sylvain Décure (clown et acrobate lunaire) s’entourent d’une contorsionniste, d’un équilibriste et d’un danseur hip-hop pour explorer l’ambivalence de multiples états limite.

@ Daniel Michelon

@ Daniel Michelon

 

Cridacompany / Julien Vittecoq et Jur Domingo Trois garçons sur une scène de théâtre entourent une grande bringue en rouge, et n’ont besoin que de leur corps sans apprêt ou de quelques accessoires du quotidien pour installer une ambiance archi loufoque. Comme à leur habitude, Jur Domingo et Julien Vittecoq font surgir avec ce spectacle un humour bête et drôle à pleurer qui tient autant de Buster Keaton que de Sisyphe pour la persévérance désespérée.

Fragan Gehlker, Maroussia Diaz Verbeke, Alexis Auffray : La Brèche comme vous ne l’avez jamais vue ! Avec Le Vide, la coupole et autres passerelles de la salle n’auront plus de secret pour vous. Perché dans les hauteurs sur une corde suspendue, Fragan Gehlker vous en fera découvrir les moindres recoins…

 

Fragan Gehlker©Alan Guichaoua

Fragan Gehlker©Alan Guichaoua

 

Rafael de Paula Guimaraes – Cie du Chaos Avec cette création, Rafael de Paula amène le spectateur dans un monde irréel et en questionne la réalité. Où finit l’illusion et où commence la réalité ? « Vigilia », c’est ce qui survient en état de veille, la fine couche à la lisière du rêve et du sommeil, là où le conscient et l’inconscient se mélangent pour devenir autre chose. Véritable corrélation entre mouvement au mât chinois, vidéo, son et lumière, ce travail, basé sur différentes retranscriptions de rêves éveillés, laisse place à l’intuition plutôt qu’à la raison.

Alexander Vantournhout © Bart-Grietens

Alexander Vantournhout © Bart-Grietens

Alexander Vantournhout, Un virtuose de la roue Cyr, cette grande roue qui, une fois apprivoisée, devient un pur objet de création et un prolongement du corps. Tantôt prudents et suggestifs, tantôt agressifs, la roue et son interprète se livrent à un jeu de découverte : ils se repoussent, s’attirent, se frôlent, s’évitent passant de l’exubérance au minimalisme.

 

Gandini Juggling @ Dan Pickard

Gandini Juggling @ Dan Pickard

Gandini Juggling avec le soutien du Royal Ballet Studio Programme En imaginant le mariage du ballet, considéré comme un art majeur, et de la jonglerie, en comparaison volontiers pointé comme un art mineur, Sean Gandini fait le pari d’une source intarissable de matières artistiques tant du point de vue structurel que formel. Chacune de ces deux disciplines avance vers l’autre avec tout un monde d’images préconçues mais prêtes à relever le défi de ce « mariage ». 4 x 4 Ephemeral Architectures est la célébration du croisement des chemins de ces deux mondes ?

 

Mais on y verra aussi Jerôme Saglio (Les Limbes), La Compagnie XY (Il n’est pas encore minuit), Alessandro Sciarroni (Untitled, I will be there when you die) Rafael De Paula (Vigilia) et bien d’autres…

 

Agnès Izrine

Festival Spring du 7 au 31 mars 2015

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :