« ¡ Esmerate ! » de Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna

« ¡ Esmerate ! » (Fais de ton mieux !) de Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna

C’est aux Subsistances (Lyon) que la compagnie « Toujours après minuit » a présenté sa nouvelle création  ¡ Esmerate ! (Fais de ton mieux !) que vous pourrez voir  le 13 mars dans le cadre la Biennale du Val-de-Marne à Champigny-sur-Marne.

"Esmerate"@ Brigitte Eymann

« Esmerate »@ Brigitte Eymann

 

Au départ, devant un long mur blanc cinq femmes et trois hommes entrent en scène en courant et s’emparent chacun d’un pupitre sur lequel est posée une blouse blanche. Tout va très vite, ils s’assoient puis un panneau se détache du décor modulable devant lequel un homme et une femme s’interrogent « Tu as des nouvelles ? ». S’ensuit un dialogue de sourd car ils ne s’écoutent pas et reprennent plusieurs fois le texte. Les seuls à être concentrés sur ce discours, sont ceux qui sont assis vêtus de la blouse face à leurs pupitres

Auparavant un titre annonçant : expérience suivi d’un numéro très compliqué a été projeté sur le décor. Mais où sommes-nous, qui sont ces gens étranges qui débitent les mêmes mots soit avec tristesse, soit violemment, soit avec humour ou poésie ?

"Esmerate"@ Brigitte Eymann

« Esmerate »@ Brigitte Eymann

 

S’ensuivent d’autres expériences ponctuées d’un remarquable solo, de mouvements ou d’enfilades très dansés. Les panneaux délimitent les saynètes alors que les uns se racontent, s’interrogent, se surprennent et rient. Les autres écoutent, ou, n’écoutent pas.

"Esmerate"@ Brigitte Eymann

« Esmerate »@ Brigitte Eymann

 

Il est évident que la pièce d’Elisabeth Gonçalves se situe dans la mouvance du théâtre de l’Absurde. Car rien n’est véritablement expliqué, mais toutes les interrogations intimes sont posées. Qu’est-ce que le bonheur ? Qui suis-je ? S’agit-il d’une étude anthropologique, de fous qui occupent leur temps dans un asile en inventant des jeux de rôles, ou ces multiples personnages sont-ils tout simplement des marionnettes dirigées par un être supérieur ? À chacun sa réponse car ce chaos reflète à merveille les relations entre les êtres.

"Esmerate"@ Brigitte Eymann

« Esmerate »@ Brigitte Eymann

 

Ces partitions qui oscillent entre le non dit et le trop dit, ressemblent à une ode à un monde meilleur, à une revendication sur l’amour et le droit à la parole. Ce qui en fait une œuvre qui colle parfaitement avec l’actualité, car ici, de cette multitude d’êtres qui s’exposent, s’aiment, défaillent ou sont exacerbés, sourd une lourde angoisse.

"Esmerate"@ Brigitte Eymann

« Esmerate »@ Brigitte Eymann

 

«Je ne doute pas ! Je ne doute pas», répète inlassablement l’une des artistes. Écrit pour Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna, cet exercice sur la confusion des sentiments pourrait finir ainsi, avec cette affirmation qui prouve que, bien entendu, tout le monde doute et rêve d’un inaccessible bonheur sans pour autant oser le dire.

De cette mixité entre danse et verbe se dégage un spectacle étrange, puissant et inclassable.

Sophie Lesort

Le 25 février 2015, Les Subsistances, Lyon

Tournée :

le 13 mars 2015 au Théâtre Gérard Philippe de Champigny-sur-Marne, dans le cadre de la Biennale de Danse du Val-de-Marne.

Les 1er et 2 avril au Gallia Théâtre de Saintes.

Reprise à l’automne 2016 au Théâtre National de Chaillot

 ¡ Esmerate ! 

Texte d’Elisabeth Gonçalves, mise en scène et chorégraphie de Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna (compagnie « Toujours après minuit »). Interprètes : Sébastien Amblard, Jim Couturier, Louise Hakim, Frédérique Loliée, Roser Montlló Guberna, Christophe Pinon, Brigitte Seth, Elise Vigier.

Scénographie d’Emmanuelle Bischoff. Lumière de Dominique Mabileau. Son de Hugues Laniesse. Costumes de Sylvette Dequest.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :